Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 20:24

                                                                                                                                                          

 Communiqué Sud-éducation et FSU au sujet des pressions exercées sur les lycéens du sud-Vendée

 

Sud-éducation et la  FSU de Fontenay et du sud-Vendée s’associent pour condamner la répression dont sont menacés les lycéens en lutte pour l’abandon de la contre-réforme des retraites.

Les pressions de la part de l’administration sont contraires au droit d’expression des lycéens.

Nous mettons en garde certains parents contre des tentatives agressives de forcer les blocus, qui ne peuvent qu’entraîner des réactions en chaîne malencontreuses.

Pour ce faire, nous renvoyons les parents à la prise de position nationale de la FCPE, à laquelle nous souscrivons totalement : « La FCPE recommande […] aux parents d'élèves des lycées touchés par la mobilisation d'être présents devant l’établissement le matin, dès la première heure de cours, pour faire preuve de vigilance et concourir avec le chef d'établissement à la mise en place de procédures permettant le dialogue et l'expression des lycéens. De même, afin d’éviter d’éventuels affrontements avec les forces de l’ordre ou des « casseurs », la FCPE appelle les parents qui le peuvent à encadrer les cortèges lycéens dans les manifestations ».

Sud-éducation et la  FSU de Fontenay et du sud-Vendée soutiendront, avec l’aide des salariés du privé et du public, les lycéens qui seraient l’objet de pressions ou de répressions quelconques.

Les lycéens ont leur mouvement, les salariés le leur : mais nous sommes tous unis dans la volonté de défendre les acquis que nos aîné(e)s  ont obtenus par la lutte et le combat syndical.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crsfontenaylecomte.over-blog.com
  • : Le Collectif de Résistance Sociale de Fontenay-le-Comte (ville du Sud Vendée) est né du mouvement social de mai 2003. D'abord comité de grève, issu des A.G de grévistes du public, il s'est élargi en direction du secteur privé, puis de manière générale à tous les citoyens engagés dans une démarche de progrès social et politique. A la fin du mouvement de mai 2003, il prend le nom de Collectif de Résistance Sociale, car nous sommes en Résistance contre le néo-libéralisme !
  • Contact

Recherche