Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

VOICI POURQUOI NOUS NOUS BATTONS...

 

 

Parce que notre système de retraite par répartition de par les valeurs d’entraide et de solidarité dont il est porteur participe à la cohésion sociale et à l’entente entre générations…

Parce que, depuis plus de 60 ans d’existence il assure à nos aînés une fin de vie digne au moyen d’une répartition juste et équitable d’une partie de la richesse produite par les salariés encore en activité avec leur accord plein et entier…

Parce que la réforme scélérate imposée à la hussarde par ce gouvernement a un objectif inavoué : celui d’ouvrir toute grande la porte à la capitalisation ce qui mettrait fin à cette solidarité intergénérationnelle en instaurant de fait le règne du chacun pour soi, du repli sur soi et de l’égoïsme

Parce que, pas une seconde nous ne pouvons imaginer que cette part de salaire différé, que les actifs réservent à leurs aînés puisse tomber entre les mains du privé…

Parce que ces gens là ne pensent qu’à faire de l’argent avec notre argent, en d’autres mots spéculer sur notre dos avec tous les risques que cela comporte dont évidemment le risque d’une baisse des taux de pension alors que le système actuel nous met à l’abri d’une telle éventualité……

Parce que ces messieurs ont déjà presque tout ficelé dans ce but et en particulier pour ne pas le nommer le Sarkozy numéro 2, Guillaume de son prénom, frère du petit nerveux de l’Elysée et patron de l’entreprise Malakoff Médéric spécialisée dans les opérations financières douteuses d’un nouveau genre…

Propagande ? Intox ? En voici la preuve irréfutable !

 

 (D’après Médiapart, du 14 octobre 2010)

 

Je cite mot pour mot :

 

« La réforme va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition et sera donc propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France à quelques rares exceptions près.

Parmi les opérateurs privés figure déjà le groupe Malakoff Médéric. »

Et toujours d’après Médiapart :

« Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Etat. »

Ils ont vraiment perdu toute légitimité !

Les coquins et les copains travaillent maintenant en famille !

Pour eux tout bénéfice et pour nous une longue période de vaches maigres…

Parce que travailler deux ans de plus aurait comme effet immédiat d’amputer au moins d’autant l’espérance de vie dont ces soi-disant spécialistes de la question nous bassinent les oreilles tous les jours ; où est la dimension humaine dans tout ça ?

Parce que travailler deux ans de plus, cela veut dire aussi occuper pendant ces deux années la place qui devrait revenir à un jeune… curieuse façon de lutter contre le chômage !

Parce que, enfin ; tout le monde est concerné ! Soyons sérieux…

Quels sont les jeunes qui à l’heure actuelle ne sont pas confrontés à la dure réalité de la vie alors que ces gens de la finance, par les licenciements massifs qu’ils ont provoqués font si durement payer la crise à leurs parents au point que ce soient les grands parents qui se sentent obligés, malgré leurs modestes moyens de leur venir en aide ?

Parce que, la démocratie ; qui n’en tient aucun compte ? Qui s’assoit dessus sans états d’âme ?

Ce gouvernement mis en place en 81 par une France qui sait ce que gagner son pain veut dire et qui suite à une impressionnante mobilisation de Français des beaux quartiers dans la rue qui ne voulaient pas d’une loi sur l’école privée a, avec courage et justement au nom de la démocratie a aussitôt retiré la loi en question ou ce gouvernement de tartuffes sourds et aveugles qui, face à une mobilisation continue pour une cause juste qui va chaque jour s’amplifiant, mobilisation encouragée et soutenue largement par l’opinion, minore les faits, désinforme, attaque, réprime, joue la carte de la peur, menace, s’obstine, déloge les grévistes, contourne le droit de grève réquisitionne, intimide en nous martelant à longueur d’antenne que c’est pour notre bien, celui de nos enfants,méprise les jeunes, les infantilise, se risque à diviser les syndicats en multipliant les provocations,accorde des miettes, louvoie, passe en force et qui plus est se risque à nous donner des leçons de démocratie ; allons donc !!!

La prise en compte de l’avertissement de la rue serait donc toujours à sens unique ?

Parce que les jeunes ne sont pas des moutons comme ose l’écrire une presse aux ordres, ne sont récupérés par personne sinon par le gouvernement lui-même par le biais du chantage exercé à leur encontre par certains chefs d’établissement.

Mais les jeunes sont majeurs dans leur tête !

Mais les jeunes sont capables de penser par eux-mêmes !

Mais pour qui les prend-on ?

Parce que les batailles perdues d’avance sont celles qui n’ont jamais été livrées !

Parce qu’un pouvoir qui a peur de sa jeunesse est un pouvoir en sursis, est un pouvoir condamné…

Parce qu’une loi injuste, imposée contre la volonté du peuple c’est un devoir pour chaque citoyen de la combattre !

Parce que nos parents, nous en sommes fiers !

 Nous sommes fiers de leurs conquêtes, de leurs victoires arrachées au prix de leur sueur et hélas trop des fois de leur sang !

Vous ces messieurs de la France d’en haut, entendez ce cri qui monte de tout le pays, écoutez ce cri, le cri du peuple :

« Nos parents n’ont pas acquis des droits pour que nos enfants les perdent ! »

Sarkozy, la division, les effets d’annonce, les mensonges, le mépris ça va comme ça !

La violence est la force des faibles, prends garde au retour de bâton !

Passe le message à Hortefeux tant qu’il en est encore temps …

Pour tout cela et pour bien d’autres choses encore nous tenons à te dire ceci :

 

Sarkozy, attention….les cimetières politiques sont pleins de ces gens là, qui, persuadés d’avoir toujours raison envers et contre tous se sont un jour  assis sur la démocratie en restant sourds et aveugles à l’avertissement de la rue !   

 24-10-2010  Benito

 

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de crsfontenaylecomte.over-blog.com
  • : Le Collectif de Résistance Sociale de Fontenay-le-Comte (ville du Sud Vendée) est né du mouvement social de mai 2003. D'abord comité de grève, issu des A.G de grévistes du public, il s'est élargi en direction du secteur privé, puis de manière générale à tous les citoyens engagés dans une démarche de progrès social et politique. A la fin du mouvement de mai 2003, il prend le nom de Collectif de Résistance Sociale, car nous sommes en Résistance contre le néo-libéralisme !
  • Contact

Recherche