Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 08:57

Communiqué de Presse

L’intersyndicale de Fontenay-le-Comte, pour qui la solidarité n’est pas un vain mot, a décidé le 5 octobre 2011 de verser 1000€ en solidarité financière. Cette somme sera portée par une délégation le mercredi 18 octobre aux travailleurs de la fonderie aluminium appartenant au groupe Montupet. Le donneur d’ordre est Renault, qui avait externalisé cette activité il y a 18 mois, en assurant aux salariés et à leurs organisations syndicales le maintien du salaire et tous les acquis. Le groupe Montupet 18 mois après exige une baisse des salaires de 25% en menaçant de ne plus alimenter l’usine en charge de travail.

Ce même groupe pour faire plier les salariés en grève depuis le 2 septembre 2011, a décidé d’engager une procédure de redressement judiciaire devant le tribunal de Commerce. Alors que les 6 premiers mois de l’année 2011 font apparaître une augmentation de 30% de son chiffre d’affaire et de 23% de son résultat financier.

Pour l’intersyndicale fontenaysienne, c’est inacceptable. Si cela passait, cela encouragerait tous les patrons de l’hexagone à exiger une baisse de salaire pour leurs salariés.

Par ailleurs l’Union des Syndicats des Travailleurs de la Métallurgie de Vendée a déjà envoyé 100€. Le syndicat CGT SKF nous a demandé d’apporter sa contribution de 100€ également. La solidarité financière n’est certes pas suffisante, c’est pourquoi la fédération CGT de la Métallurgie appelle à se rassembler devant la Mairie de Châtellerault pour manifester à travers la ville.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crsfontenaylecomte.over-blog.com
  • : Le Collectif de Résistance Sociale de Fontenay-le-Comte (ville du Sud Vendée) est né du mouvement social de mai 2003. D'abord comité de grève, issu des A.G de grévistes du public, il s'est élargi en direction du secteur privé, puis de manière générale à tous les citoyens engagés dans une démarche de progrès social et politique. A la fin du mouvement de mai 2003, il prend le nom de Collectif de Résistance Sociale, car nous sommes en Résistance contre le néo-libéralisme !
  • Contact

Recherche