Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 15:12

De la Grèce au Portugal, de l’Espagne en Italie, en passant par la France, c’est bien la même potion amère que les libéraux et sociaux-démocrates veulent faire avaler aux salariés : de l’austérité avant toute chose, de la flexibilité !

Les élections en France n’ont rien changé à ce diktat des marchés et des actionnaires qui veulent toujours moins de limites à leur pouvoir, toujours plus de dividendes ! Et le pacte de croissance soi-disant obtenu par Hollande n’est qu’une illusion née de redéploiement de fonds déjà existants !

De Sarkozy à Hollande, c’est la même volonté de laisser l’Europe à ses démons libéraux, car le traité Merhollande, en son article 4, condamne,  les pays européens et la France à se saigner, afin de réduire leur dette : en France, pour passer de 90 % à 60 % de dette, il faudra trouver 600 milliards d’euros. Chaque année, il faudra donc dégager 30 milliards d’excédents. Rappelons que depuis 1974, aucun budget n’a été à l’équilibre, aucun n’a été excédentaire !

Si la France n’affiche pas un déficit des finances publiques inférieur à 0.5 % (le fameux déficit structurel aux contours si flous !), si les députés votent le pacte budgétaire, l’article 5 du traité nous placera sous la coupe du conseil de l’union européenne et de sa commission, qui n’ont pas été élus par les citoyens européens ! Ces institutions technocratiques nous imposeront alors des réformes structurelles drastiques et injustes !

Nous sommes ici pour dire que nous ne voulons pas de cette Europe-là, qui impose des politiques toujours plus contraires aux salariés, qui mène déjà des peuples à la misère, au désespoir, et qui veut étendre cette politique destructrice à tout notre continent !

Nous sommes ici pour dire à tous nos élus, à commencer par M. Fourage, que l’Europe ne peut se faire sans les citoyens et les salariés, qu’ils ne peuvent pas mépriser ainsi la force du « non » de gauche de 2005 ! Nous nous souvenons déjà des votes des députés socialistes lors du passage en force du traité de Lisbonne, nous saurons nous souvenir des votes des élus qui ont trahi la confiance du peuple de gauche !

Ne vous liez pas les mains vous-mêmes, en entérinant un traité libéral qui empêche toute relance, qu’il s’agisse du budget de la nation ou de celui des collectivités territoriales : le gouvernement actuel ne prévoit-il pas une baisse de 2 milliards et ½ des budgets des collectivités territoriales sur la période 2013-2015 ?

Ne foulez pas aux pieds, une nouvelle fois, les droits des citoyens et des salariés !

Ecoutez la colère qui gronde, ici comme ailleurs !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crsfontenaylecomte.over-blog.com
  • : Le Collectif de Résistance Sociale de Fontenay-le-Comte (ville du Sud Vendée) est né du mouvement social de mai 2003. D'abord comité de grève, issu des A.G de grévistes du public, il s'est élargi en direction du secteur privé, puis de manière générale à tous les citoyens engagés dans une démarche de progrès social et politique. A la fin du mouvement de mai 2003, il prend le nom de Collectif de Résistance Sociale, car nous sommes en Résistance contre le néo-libéralisme !
  • Contact

Recherche